Recherche avancée

Brasília > Liens Brésil - Luxembourg > Bref aperçu historique des liens diplomatiques entre le B... >

Bref aperçu historique des liens diplomatiques entre le Brésil et le Luxembourg

SELO LUXEMBURGO

   

En 1828, Guillaume Ier, roi des Pays-Bas et grand-duc de Luxembourg, signèrent un traité d’amitié éternelle et de commerce avec Dom Pedro I du Brésil. Les relations diplomatiques entre le Luxembourg et le Brésil ont été officiellement établies en 1911.

Le 1er mars 2018, SE Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères, a inauguré, à Brasilia, la première ambassade du Luxembourg en Amérique du Sud. Ceci marque un renforcement des relations bilatérales dans tous les domaines. Nos pays collaborent étroitement au sein des instances internationales en faveur de relations entre les nations fondées sur le droit international, de la suppression des barrières commerciales, du renforcement des droits de l’homme, de la protection de l’environnement et de nombreux autres sujets. Notre coopération est également tournée vers l’avenir, dans les domaines de la haute technologie, de la recherche et même de l’espace.

À partir de la fin des années 1820, les immigrants luxembourgeois s’installent dans les États de Rio Grande do Sul, de Santa Catarina et de Paraná, créant plusieurs petites villes; dans les collines et la vallée du Sinos, non loin de Porto Alegre ; dans les collines au-dessus de Florianópolis, les vallées d’Itajaí et du Rio Negro, à Curitiba, entre autres. Ils ont été parmi les premiers Européens à s’établir dans le sud. Certains ont gardé leur langue ; et nous pouvons parfois l’entendre dans les fêtes de village et les réunions de famille où ils rendent hommage au courage de leurs ancêtres. Dans l’état d’Espirito Santo, ils ont fondé le petit village de Luxemburgo. Aujourd’hui, plusieurs dizaines de milliers de Brésiliens, descendants d’immigrés luxembourgeois, vivent dans tout le pays et chérissent leurs racines.

Bien avant, quelques missionnaires luxembourgeois étaient actifs au Brésil. Parmi eux, Joao Felipe Bettendorff, supérieur jésuite de l’État de Maranhão, qui fonda plusieurs stations missionnaires, dont l’une fut établie en 1661 sur le fleuve Tapajos et devint la ville de Santarem, dans l’État de Pará. En 1698, il écrivit l’ouvrage de référence sur l’histoire de l’Amazonie et du Nord-Est; “Crônica da Missão dos Padres da Companhia de Jesus no Estado do Maranhão”.

Plus récemment, depuis les années 1920, des ingénieurs et des contremaîtres luxembourgeois ont apporté leur savoir-faire pour établir la première usine sidérurgique brésilienne. Leur acier se retrouve également dans les bâtiments emblématiques de Brasilia. Le lien fort avec le Luxembourg existe encore aujourd’hui, à Belo Horizonte, dans le Minas Gerais et dans tout le Brésil.

Avant l’ouverture de cette ambassade, des Consuls honoraires à Belo Horizonte, Porto Alegre, Rio de Janeiro et Sao Paulo ont assisté les Luxembourgeois au Brésil. Un cinquième consulat ourvrira sous-peu à Florianópolis. 

Correios Brasil a illustré les relations privilégiées entre les deux pays par ce timbre.

Voir aussi : 

www.blog.correios.com.br